« Humanitaire, une vie d’actions » de Philippe Chabasse

Paru aux Editions Alisio. Préface de Xavier Emmanuelli.

Philippe Chabasse signe avec son livre « Humanitaire : une vie d’actions » le témoignage d’un des pionniers de l’humanitaire des années 1980, un de ses fameux « french doctors » qui vont donner naissance au mouvement humanitaire contemporain. De l’Afghanistan avec MSF en 1980 à la Campagne qu’il mène avec Handicap International pour l’interdiction des mines antipersonnel qui obtiendra le prix Nobel de la paix en 1997, il sera durant 20 ans l’un des trois codirecteurs de HI dont il est l’actuel Secrétaire Général.

Les leçons qu’il tire, à travers son action humanitaire, sa vie personnelle, mais surtout sa participation au nom d’Handicap International à la Campagne internationale pour l’interdiction des mines permettront d’alimenter la réflexion sur la trajectoire de l’humanitaire pour toutes personnes engagées ou souhaitant s’engager dans cette voie, qui peut durer toute une vie ou durant une partie de celle-ci.

 

Une biographie qui rend hommage aux acteurs humanitaires

« Humanitaire, une vie d’actions » est avant tout le récit d’une vie influencée par des rencontres. C’est avec Bernard Kouchner qu’il partage le concept de « médecine humanitaire » sur les bancs de la fac de médecine et quand il s’engage avec Médecins Sans Frontières, en Afghanistan ou encore dans les camps de réfugiés cambodgiens en Thaïlande. C’est aux cotés de Jean-Baptiste Richardier et de son ami Claude Simonnot qu’il codirige Handicap International. C’est en collaboration avec Jody Williams qu’il fait campagne contre les mines antipersonnel et sera consacré par le prix Nobel de la paix en 1997.

Philippe ouvre pour nous une fenêtre sur le monde de l’humanitaire, où nous faisons connaissance avec ses acteurs majeurs qui ont, au fil de leurs interventions dans le monde, construit les pratiques de l’assistance humanitaire internationale telle que nous la connaissons aujourd’hui.

 

Les chroniques de la lutte contre les mines antipersonnel

Le témoignage de son combat au sein de la Campagne internationale pour l’interdiction des mines de 1992 à 1997 nous plonge dans les rouages géopolitiques des dynamiques institutionnelles et étatiques internationales. Au cœur d’un milieu à première vue restreint, puissant, où la défense des intérêts stratégiques nationaux semble immuable, Philippe Chabasse et ses compagnons réussissent à faire triompher des valeurs humanistes et altruistes grâce à la mobilisation de très nombreuses ONG et à leur conviction déterminée.

Cet espoir de voir s’affirmer ses valeurs dans un monde de rapport de force est consacré par l’obtention du prix Nobel de la paix en 1997. Le Traité d’Ottawa  réunit aujourd’hui 166 États engagés dans l’interdiction des mines antipersonnel qui continuent de tuer et de mutiler bien après la fin des conflits.

 

Une lecture critique de l’environnement humanitaire

Le récit, porteur d’un message d’engagement humaniste puissant et inspirant, nous entraîne dans les arcanes de l’action humanitaire. Depuis les mille obstacles rencontrés sur le terrain, au sein des relations entre les volontaires et les populations aidées jusqu’aux difficultés d’une vie d’expatrié de retour au pays et de celles d’un dirigeant et d’un manager, le médecin ne nous épargne aucune des peines auxquelles doivent faire face les humanitaires aux diverses étapes de leurs « vies d’actions ».

Le regard qu’il porte sur son passé, ses accomplissements et ses erreurs est un condensé de leçons qui serviront à la fois aux personnes s’interrogeant sur l’engagement humanitaire et aux acteurs évoluant déjà dans ce milieu : tous ont quelques choses à apprendre de ses observations.

 

 1 euro reversé à Handicap International pour chaque exemplaire vendu.

 

Par Camille Julienne.