Biographie d’Alain Boinet

 

Ce site « Défis Humanitaires – Dans un monde à 10 milliards d’Humains » est une nouvelle étape d’engagement humanitaire pour Alain Boinet, un prolongement d’une action débutée il y a 38 ans en Afghanistan puis dans de nombreux pays, de la Roumanie au Liban, de la Bosnie Herzégovine au Rwanda, de la République Démocratique du Congo au Sahel.

Initier, développer, transmettre.

Ce projet (Lire la présentation de Défis Humanitaires) s’appuie sur une longue expérience. Alain Boinet est le fondateur de l’association humanitaire Solidarités International, active dans une vingtaine de pays avec 2000 salariés. Elle intervient dans les situations de guerre et de catastrophe, de l’urgence à la reconstruction. Après en avoir été le directeur général durant plus de 30 ans, Alain Boinet est aujourd’hui membre du Conseil d’administration de Solidarités International et mène plusieurs missions pour l’association.

Dans les années 80, Alain Boinet a contribué à créer la  « Coordination Humanitaire Européenne  pour l’Afghanistan » qui a joué un rôle majeur dans le financement de l’aide humanitaire sans frontières. En 1997, il a reçu à Barcelone le Prix de l’action humanitaire du Festival Européen de la Solidarité. Entre 2004 et 2005, il a été président du Conseil d’Orientation à l’Action Humanitaire d’Urgence composé de membres de la société civile auprès du ministère des Affaires étrangères.

Faire progresser l’action humanitaire.

En mars 2009, il a réalisé à la demande du ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, un Rapport réalisé avec Benoit Miribel, directeur général de la Fondation Mérieux, intitulé « Analyses et propositions sur l’action humanitaire dans les situations de crise et post-crise ». Ce Rapport fait date puisque plusieurs de ses propositions sont adoptées par les ministres Alain Juppé puis Laurent Fabius. Il s’agit notamment de la création du Groupe de Concertation Humanitaire (GCH), de la Conférence Nationale Humanitaire (CNH) et de la Stratégie Humanitaire de la République Française (SHRF). Ces structures se sont pérennisées et constituent dorénavant une force de proposition pour progresser. Ce qui manque encore aujourd’hui, ce sont surtout  des ressources financières  à la hauteur des urgences humanitaires auxquelles nous faisons face.

A l’issue de ce Rapport, dans le but de développer la concertation entre ONG humanitaires et pouvoirs publics, de mobiliser les ressources publiques indispensables, Alain Boinet a lancé  avec plusieurs responsables humanitaires (Benoit Miribel, Rachid Lalhou, Thierry Mauricet, Patrick Verbruggen, Antoine Peigney, …) et la Coordination d’Agen, une nouvelle Coordination Humanitaire et Développement (CHD) dont il est président avec Xavier Boutin (IECD). Il est membre à ce titre depuis 2012 du Conseil d’administration de Coordination Sud, qui représente avec ses collectifs 164 ONG membres.

Le combat contre la mortalité de l’eau insalubre.

Depuis 2005, Alain Boinet a engagé un véritable combat humanitaire avec Solidarités International contre l’eau insalubre – qui est une cause majeure de mortalité – pour l’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement. Combat mené à l’aide de nombreuses campagnes de communication, des événements médiatiques, une pétition avec 200.000 signataires remise  aux autorités françaises et au Secrétaire Général des Nations-Unies. Initiatives qui ont beaucoup fait progresser cette grande cause auprès du public et des décideurs.

A ce titre, Alain Boinet est membre du Conseil d’administration du Partenariat Français pour l’Eau (PFE), qui regroupe en France plus de 120 acteurs de l’eau dont l’association Coalition Eau, du think tank (re)sources dédié à l’eau et à l’énergie. Son action a contribué à une révision décisive des chiffres des Nations Unies sur le nombre de personnes n’ayant pas accès à une eau saine qui étaient  largement sous-estimés en 2012-2013.

Chaque année, le « Baromètre de l’eau, l’hygiène et l’assainissement » dont Alain Boinet a proposé la création et qui est  publié par Solidarités International, porte ce combat afin que les victimes des conflits et des catastrophes ne soient pas oubliées des Objectifs du Développement Durable (ODD 2015-2030), pris par les Etats membres de l’ONU avec pour but un accès universel à l’eau potable à l’horizon 2030.

Se coordonner pour plus d’efficacité.

Avec Coordination Sud et la Coordination Humanitaire et Développement, Alain Boinet a demandé au président de la République que 10% de l’APD soit dédié à l’humanitaire, contre 1 à 2% actuellement. Nous demandons aussi une augmentation significative du partenariat des ONG dans la mise en œuvre de l’APD puisque celle-ci représente 3% en 2015 contre une moyenne de 12.9% pour les pays du CAD de l’OCDE ! Les ONG apportent par elles-mêmes des capacités précieuses en engagement et compétences, en financement et sensibilisation du public et en proximité avec les populations et les acteurs des pays où elles sont actives. Un soutien plus effectif des pouvoirs publics aurait des effets démultiplicateurs porteurs d’une plus grande efficacité.

Le site « Défis Humanitaire » se fixe pour objectif d’inscrire son action dans ce cadre, d’en assurer le suivi, d’en rendre compte régulièrement.

Ce n’est qu’un début !

Enfin, Alain Boinet est titulaire d’un Master de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et a été auditeur de la 48ème session de l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale). Il a reçu le Prix de l’action humanitaire du journal « Le Courrier de Russie » à Moscou en 2016. L’Institut Bioforce (Lyon Vénissieux et Dakar) créé à l’initiative du Docteur Charles Mérieux lui a demandé d’être le parrain de la 35ème Promotion de cette école (2017-2018) qui a formé 2704 étudiants aux métiers de l’humanitaire l’année dernière.

Alain Boinet participe régulièrement à des colloques, forums, émissions de radio et de télévision et publie des articles sur l’action humanitaire, les situations de crise, la géopolitique et les relations avec les institutions en France et à l’étranger.

 

 

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Biographie d’Alain Boinet »