« Une géographie des populations : concepts, dynamiques, prospectives » par Gérard-François Dumont

Paru aux éditions Armand Colin.

Défis Humanitaires vous présente le livre de Gérard-François Dumont Une géographie des populations : concepts, dynamiques, prospectives paru le 22 août 2018.

Instigateur de la discipline « géodémographie » dans les centres de recherches géographiques parisiens, Gérard-François Dumont développe un modèle théorique sur les évolutions diverses et éparses de la démographie mondiale. Chercheur et professeur à l’université Paris-Sorbonne, il écrit aussi cet ouvrage en sa qualité de président de la revue des populations et territoires Population & Avenir.

« Depuis le début du XXIe siècle, quatre grandes tendances démographiques s’observent à l’échelle mondiale : la généralisation de la transition démographique, la mondialisation des migrations, la montée de l’urbanisation, le vieillissement de la population ; et l’idée d’une évolution homogène et convergente des populations semble s’imposer.

Pourtant, derrière la réalité incontestable de ces quatre processus, des analyses précises montrent qu’il n’en est rien. Leur déploiement est non seulement varié selon les territoires, mais il connaît également une forte diversification géographique en fonction de leurs intensités et de leurs calendriers. Si bien que, contrairement aux idées reçues, il n’y a aucune convergence démographique selon les pays, ni donc de mondialisation en démographie. Les études prospectives laissent même entrevoir des divergences accrues.

Pour le démontrer, cet ouvrage propose une étude fine et totalement renouvelée de la géographie des populations du monde, en expliquant clairement les grands concepts, en analysant les dynamiques locales et en présentant les scénarios du futur.

Un ouvrage assorti de nombreuses figures originales et d’un cahier cartographique présentant les grands indicateurs à l’échelle mondiale. »[1]

Pour introduire le propos de cet ouvrage, Pierre Verluise (diploweb.com), géographe, écrit : «  Si fondamentaux sont les problèmes de population qu’ils prennent de terribles revanches sur ceux qui les ignorent. Cette phrase d’Alfred Sauvy est d’une pleine actualité. En effet, les dynamiques de population dessinent un monde de plus en plus fragmenté dont il importe de prendre la pleine mesure. Ainsi s’opposent des pays en forte croissance démographique et d’autres en dépeuplement, tandis que d’autres, dont la population augmente encore par effet de vitesse acquise, sont appelés à une future décroissance de leur nombre d’habitants. Sur le plan des migrations internationales, de fortes divergentes distinguent pays attractifs et pays répulsifs. Quant à l’âge des populations, la dynamique des pays jeunes est inverse de celle de ceux qui vieillissent fortement. En conséquence, le monde connaît une géographie inédite de ses populations, qui est tout le contraire d’une mondialisation qui serait uniforme. Obnubilés par les vaguelettes de l’actualité, beaucoup font mine d’ignorer ces forces profondes qui façonnent déjà le monde de demain.

Ces dynamiques de population exercent des effets considérables – et souvent méconnus – sur les perspectives stratégiques. Le conférencier répondra aux questions clés. Comment les disparités « géodémographiques » vont-elles influencer les paramètres stratégiques ? Pourquoi la géographie des migrations est-elle plus que jamais un paramètre stratégique fondamental ? Comment les fortes divergences dans la composition par âge des populations modifient-elles les rapports de force ? Saisir les réponses à ces questions est impératif pour comprendre le monde d’aujourd’hui et celui qui arrive. »[2]

 

[1] Gérard-François Dumont, Géographie des populations, concepts, dynamiques, perspectives, Armand Colin, p213, 2018, quatrième de couverture

[2] Conférence géopolitique, Paris – Diploweb, le 24 janvier 2019 : https://www.meetup.com/fr-FR/conference-geopolitique-paris-diploweb/events/256666886/