Pour une géopolitique de l’humanitaire.

ob_2a3ab6_ab-rencontre-macron-ong-solidarite-in

Réunion avec le Président de la République pour l’humanitaire, le développement et le  climat 

En 2017 avec le Brexit, la guerre qui fait rage en Syrie et au Yémen, le drame des Rohingyas au Myanmar,  la Corée du nord nucléaire, la géopolitique confirme  son retour en force après l’élection de Donald Trump, l’annexion de la Crimée et les ambitions planétaires d’une Chine qui devient impériale !

La pauvreté, le dérèglement climatique, la démographie, les identités bousculées, l’injustice alimentent des conflits et des mouvements migratoires que le Sahel illustre malheureusement bien et qui mobilisent l’action humanitaire, le développement mais également le militaire au service de la sécurité et de la diplomatie des solutions politiques.

L’action humanitaire et les ONG sont en première ligne et l’agenda à venir est chargé. Alors que le quinquennat du Président de la République commence, il y aura début février un CICID (Conseil Interministériel de la Coopération et du Développement International) qui fixera la feuille de route 2018-2022 de l’augmentation de l’Aide Publique au Développement et du partenariat avec les ONG. C’est dire l’enjeu et nous allons faire des propositions nécessaires. Pour l’instant, le projet de loi de finance 2018 n’est vraiment pas encore à la hauteur ! 

Le 22 mars, la 4ème Conférence Nationale Humanitaire, présidée par Jean-Yves Le Drian,  présentera la nouvelle Stratégie Humanitaire de la République Française et des moyens dont elle a besoin pour exister et agir. C’est le moment ou jamais !

Comme vous le savez, je suis depuis longtemps mobilisé et impliqué avec d’autres dans ces projets qui m’ont conduit à proposer au Chef de l’Etat, qui nous recevait le 5 septembre à l’Elysée, de consacrer 10% de l’APD à l’humanitaire et d’engager un partenariat digne de ce nom avec l’ensemble des ONG humanitaire et de développement regroupées au sein de Coordination Sud et de ses collectifs, comme la Coordination Humanitaire et Développement (CHD), dont Solidarités International est membre.

Mais le pire n’est jamais certain et nous avons de belles histoires de solidarité et l’exemple de beaucoup de crises qui se sont dénouées, de conflits apaisés, de catastrophes réparées, de vies sauvées, d’un espoir renaissant et d’un développement qui reprend. C’est dans cet esprit et cet espoir que je vous souhaite de belles fêtes de noël et du 1er de l’an pour vous, vos familles et vos projets.  

C’est dans cette perspective que mon engagement humanitaire va évoluer en 2018 en même temps que ce blog qui va se transformer. Et j’aurai besoin de vous pour aller plus loin !

 

3 réflexions au sujet de « Pour une géopolitique de l’humanitaire. »